Chercheur principal

  • Serge Lacasse (Université Laval)

Financement

  • CRSH, 2001-2004 (prolongé en 2005)

Intertextualité et musique rock enregistrée : élaboration d’un modèle théorique de la transphonographie

L’intertextualité est cette notion qui couvre tout type de relation entre deux ou plusieurs objets issus d’activités de communication. Ces relations intertextuelles peuvent se manifester de plusieurs façons : emprunt, allusion, citation, collage, parodie, travestissement, etc. Ce projet de recherche vise précisément à rendre compte de l’éventail des relations intertextuelles existant dans le répertoire de la musique rock enregistrée.

Bien que certains chercheurs aient étudié la musique sous l’angle de l’intertextualité (Escale; Burkholder), très peu ont choisi la musique populaire comme principal objet de recherche. De par sa nature à peu près exclusivement sonore (on n’écrit pas la musique rock, on la construit en studio), la musique enregistrée présente un mode d’existence particulier, très différent de la musique écrite. En effet, toute l’esthétique de la musique rock repose essentiellement sur les techniques d’enregistrement sonore. Du coup, les relations intertextuelles en musique rock enregistrée s’en trouvent influencées. Ce point de rencontre entre intertextualité et technologie constitue d’ailleurs l’un des principaux intérêts de cette recherche. 

Le programme de recherche vise donc à théoriser la « transphonographie », qui pourrait être définie, en paraphrasant Genette, comme étant tout ce qui met un phonogramme en relation, manifeste ou secrète, avec d’autres phonogrammes (Genette 1982 : 7). Le modèle théorique sur lequel repose le projet a été élaboré à la suite de l’analyse de plusieurs enregistrements, permettant ainsi de couvrir un éventail aussi vaste que possible de relations transphonographiques rencontrées en musique rock enregistrée. 

Le projet Intertextualité et musique rock enregistréereprésente non seulement une contribution à la compréhension des systèmes esthétiques qui sous-tendent cette pratique culturelle qu’est la musique rock, mais pourra éventuellement servir à des chercheurs d’autres disciplines dont l’objet de recherche présente des points communs avec la musique rock enregistrée (cinéma, vidéo, télévision, performances, Internet; etc.).

Réalisations dans le cadre de ce projet

Ouvrage

  • Serge Lacasse (dir.), Incestuous Pop : Intertextuality in Recorded Popular Music, Québec, Nota bene, à paraître en 2005. 

    • Bennett, A. et S. Lacasse. « Mix Tapes, Memory, and Nostalgia : An Introduction to Phonographic Anthologies », dans Incestuous Pop.
    • Serge Lacasse, « Towards a Model of Transphonography », dans Incestuous Pop.

Articles et chapitres de livres

  • Serge Lacasse, « Composition, performance, phonographie : un malentendu ontologique en analyse musicale? », dans Serge Lacasse et Patrick Roy (dir.), « Une étoile qui danse » : Mélanges à la mémoire de Roger Chamberland, Québec, Presses de l'Université Laval, 2005 [à paraître].
  • Serge Lacasse, « Intertextuality and Hypertextuality in Recorded Popular Music », dans Michael Talbot (dir.), The Musical Work: Reality or Invention?, Liverpool, Liverpool University Press, 2000, p. 35-58.
  • Serge Lacasse, « L'anthologie phonographique privée. Fondements d'un modèle», dans Irène Langlet (dir.), Le recueil littéraire. Pratiques et théorie d'une forme, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2003, p. 317-327.
  • Serge Lacasse, « Le rock au second degré : intertextualité et hypertextualité en musique populaire enregistrée», Les cahiers de la Société québécoise de recherche en musique, vol. 4, no 2, décembre 2000, p. 48-59.
isle-planoconvex