Appel : Colloque « Une poétique de l’entre-deux : espaces, cultures et identités dans les romans de Jacques Poulin »

Appel de communication
Université Laval
Colloque

Un appel de communications est lancé pour le colloque « Une poétique de l’entre deux : espaces, cultures et identités dans les romans de Jacques Poulin », qui aura lieu à la Maison de la littérature, à Québec, les 26 et 27 octobre 2017, dans le cadre du festival littéraire Québec en toutes lettres.

Depuis la publication de Mon cheval pour un royaume en 1967, Jacques Poulin a fait paraître 14 romans dont plusieurs font désormais figure d’incontournables de la littérature québécoise, notamment Les grandes marées, Le vieux chagrin et Les yeux bleus de Mistassini, et bien entendu Volkswagen blues, qui a joué un rôle majeur dans le réinvestissement de l’imaginaire québécois au début des années 1980 en devenant le roman phare de son américanité, voire de la franco-américanité tout entière. L’écriture de Poulin ne se limite cependant pas à cette expression de l’américanité, bien que celle-ci soit au cœur de l’ensemble des romans ; elle se veut également le lieu d’un récit intime où le sujet hésite constamment entre le repli sur soi et l’inévitable ouverture à l’autre – comme en fait foi l’importance des intertextes comme fondements mêmes de l’écriture romanesque, mais aussi la délicate investigation des relations humaines dans les romans de l’auteur. 

Dans le cadre de ce colloque, qui vise à réunir des chercheurs de divers horizons afin d’explorer plus avant l’univers de Jacques Poulin, nous proposons donc d’aborder l’œuvre par le biais de la question de l’entre-deux, qui apparaît centrale dans l’écriture de Poulin. Ses romans mettent effectivement en scène différentes postures intermédiaires qui s’inscrivent dans une tentative d’ensemble de redéfinition de l’être et de l’espace, qui se manifeste sur plusieurs plans : esthétique, thématique, social, culturel, etc. 

Dans les romans de Jacques Poulin, la question de l’entre-deux prend des formes multiples, désignant entre autres choses : un entre-deux identitaire et culturel, qui se manifeste notamment dans les rapports entre la culture française d’origine et l’américanité (continentale ou étatsunienne), ou bien encore entre les cultures autochtones et québécoise ; un entre-deux poétique (au sens étymologique du terme), qui renvoie au fait que l’écriture poulinienne joue à la fois sur le registre du récit et celui de la poésie, avec l’esthétisation de la phrase ; un entre-deux générique, qui soulève également l’ambivalence entre divers types romanesques (roman d'amour, policier, existentiel, etc.) ; un entre-deux thématique, qui s’inscrit pour sa part dans un entre-deux discursif, comme dans la traduction, par exemple, ou bien toute autre forme de transfert ou de passage culturel ; un entre-deux géographique, qui se construit dans la traversée de l'espace et l'indétermination des lieux. Le phénomène de l’entre-deux se trouve pour ainsi dire disséminé dans tous les aspects narratifs et discursifs qui viennent d’être mentionnés.

Il ne faut pas non plus oublier l’entre-deux générationnel (vieux et jeunes), l’entre-deux temporel, qui se profile dans les rapports entre la mémoire et le temps présent, ainsi que dans  le va-et-vient entre l’Histoire collective et l’histoire personnelle ; l’entre-deux sexuel, qui trouve son expression la plus achevée dans le motif de l’androgyne ; et l’entre-deux textuel. En dernier recours, l’œuvre de Poulin peut être considérée comme l’expression d’une dialectique sans fin, toujours en mouvement, en tension et en devenir, se prêtant à merveille à une herméneutique de l'entre-deux.

Le colloque sera ainsi l’occasion de donner un éclairage nouveau à l’œuvre de Poulin tout en célébrant une œuvre majeure de la littérature québécoise, sur les lieux mêmes autour desquels elle gravite. Nous vous invitons à soumettre des propositions de communication portant sur l’un ou plusieurs de ces sujets ou sur tout autre aspect relié à la thématique générale du colloque « Une poétique de l’entre-deux : espaces, cultures et identités dans les romans de Jacques Poulin ». La date limite pour soumettre une proposition de communication (200-250 mots), avec un titre provisoire, vos coordonnées et votre affiliation institutionnelle, est le 28 février 2017.

Les propositions peuvent être adressées à Jimmy Thibeault à l’adresse suivante : jimmy.thibeault@usainteanne.ca.

Comité organisateur 

René Audet (Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, Université Laval)

Hélène Destrempes (Département d’études françaises, Université de Moncton)

Andrée Mercier (Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises, Université Laval)

Jean Morency (Département d’études françaises, Université de Moncton)

Jimmy Thibeault (Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et francophones, Université Sainte-Anne)

Publié le 10 décembre 2016 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex