Appel de textes : Mélanges offerts à Denis Saint-Jacques, «La littérature comme objet social II»

Appel de textes
CRILCQ

Un peu plus de vingt ans après la tenue, à Québec, à l’Université Laval, d’un premier colloque intitulé La littérature comme objet social, il apparaît nécessaire de réunir de nouveau les chercheurs qui partagent cet axiome commun relatif au caractère social et historique du fait littéraire. L’objectif de cette publication est de faire le point sur les développements méthodologiques, théoriques et heuristiques déployés ces dernières années par de nouvelles générations de chercheurs qui se réclament diversement d’une tradition qui remonte aux travaux fondateurs de Georg Lukacs et de Lucien Goldman et qui ont intégré dans leurs travaux les avancées de la sociocritique (depuis Claude Duchet), de l’analyse du discours social (depuis Marc Angenot), de la théorie du champ et de l’institution littéraire (depuis Pierre Bourdieu et Jacques Dubois). Leurs recherches se déploient sur des terrains variés, qui débordent largement la stricte analyse de textes, et elles reflètent la diversité, la complémentarité et l’intérêt d’une tradition qui n’a cessé de se remettre en question.

Les auteur.e.s seront invité.e.s à soumettre des propositions de texte qui témoignent des avancées méthodologiques les plus récentes sur l’un ou l’autre des trois grands axes sur lesquels se développe la réflexion:

  • l’analyse de textes (stylisation du social, analyse du discours, poétique des normes et valeurs inscrites dans le texte);
  • le statut social de la littérature et les lois qui la régissent comme fait social (sociologie du champ et de l’institution, position et posture des locuteurs, théorie des réseaux);
  • les conditions de production et d’échange (marché du livre, processus de reconnaissance, enseignement littéraire). 

Les responsables de la publication souhaitent en particulier des études de cas qui ouvrent la réflexion aux terrains qui manifestent les marges et pratiques non canoniques, qui convoquent des valeurs, pratiques et modes de production qui interrogent ou remettent en question le statut légitime de la littérature, qui élargissent le territoire de la recherche en problématisant autrement l’objet littéraire. Parmi ces terrains, quatre nous paraissent avoir fait l’objet de travaux importants dont il est temps de rendre compte:

  • le spectaculaire (le théâtre et les arts de la scène, la performance comme œuvre);
  • le populaire (le territoire du grand public, la posture du divertissement, les productions à succès);
  • le médiatique (depuis le journal et le magazine vers la radio et la télévision);
  •  l’interdisciplinarité (le dialogue entre les spécialités – sociologie, histoire, études culturelles – qui s’intéressent à la littérature et la relation entre la littérature et les autres pratiques culturelles – beaux-arts, cinéma, musique)

Les propositions de texte de 5 000 caractères maximum, doivent être envoyés en format Word uniquement à crilcq@uqam.ca, au plus tard le 30 septembre 2017. Les textes retenus doivent être envoyés en format Word uniquement et accompagnés de la notice biographique de l’auteur.e du texte à crilcq@uqam.ca, au plus tard le 8 janvier 2018.

Lucie Robert, Marie-Andrée Beaudet, Micheline Cambron

 

 

Publié le 22 juin 2017 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex