Appel de textes – Revue « Nouvelles Vues »

Appel de textes
Université du Québec à Montréal

Nouvelles Vues, numéro 22 (automne 2018) – « Femmes et cinéma québécois II : 35 ans plus tard » 

Sous la direction de Lori Saint-Martin (professeure, CRILCQ à l'UQAM) et Julie Ravary-Pilon (stagiaire postdoctorale, CRILCQ à l'UQAM) 

En 1983, était publié aux éditions du Boréal l’ouvrage Femmes et cinéma québécois dirigé par Louise Carrière. Il combinait deux approches féministes du cinéma : une étude de la place des femmes dans la création cinématographique et une analyse la représentation des figures féminines à l’écran. Il s’agissait de présenter, selon Louise Carrière, « côté pile et côté face de la même réalité : femmes imaginées, fantasmées et souvent parodiées par les cinéastes québécois, et femmes de cinéma exprimant leur réalité et celle des autres femmes ». Les collaboratrices de cet ouvrage proposaient des études, selon ces deux angles, du corpus cinématographique québécois des années 1940 à 1983 : des représentations des figures féminines dans les films canadiens-français adaptés des romans de la terre (Christiane Daviault-Tremblay) à l’histoire des réalisatrices à l’Office national du film (Danielle Blais), en passant par l’analyse des images récentes des femmes dans les films à succès (Josée Boileau). Carrière souhaitait que cet « ouvrage projette un éclairage nouveau pour une histoire du cinéma québécois à reconstruire.» Or, depuis, aucune étude collective abordant à la fois la place des femmes dans la création et les représentations de figures féminines du cinéma québécois n’a vu le jour. Ce numéro de Nouvelles Vues vise à combler cette lacune. En reprenant la double démarche du livre de Carrière, il cherchera à rendre compte de la distance parcourue depuis 1983, au fil des grands changements sociaux et culturels générés entre autres par la réflexion et la mobilisation féministes. 

Tant le monde du cinéma que la réflexion sur les femmes et les approches théoriques ont changé radicalement depuis le début des années 1980. De nouvelles oeuvres ont vu le jour, de nouvelles créatrices ont émergé pendant que d’autres poursuivaient leur carrière, des mobilisations pour la parité et l’équité en cinéma ont émergé. La définition et la portée du mot « femme » ont été remises en question et élargies par la théorie queer et le mouvement trans, notamment. Enfin, les avancées théoriques – approches féministes, intersectionnelles, queer, sociologiques, liées aux cultural studies, etc. – permettent aujourd’hui de nouvelles analyses. 

Dans le cadre du numéro thématique Femmes et cinéma québécois II : 35 ans plus tard, nous sollicitons des écrits portant sur toute question liée à la thématique des femmes dans le cinéma québécois depuis 1983, devant ou derrière la caméra. La liste qui suit, sans être exhaustive, propose des pistes de réflexion (notons que le mot « femmes » désigne ici les personnes s’identifiant comme femmes, qu’elles soient cis ou trans) : 

  • Les figures féminines au cinéma ; 
  • Les rapports entre femmes au cinéma (relations familiales, amitié, amour, hostilité, solidarité, etc.) ; 
  • Les approches intersectionnelles, queer, trans, etc., des figures féminines dans le cinéma québécois ; 
  • L’étude des oeuvres d’une réalisatrice québécoise (cinéma de fiction, documentaire, animation, etc.) ; 
  • L’étude d’une problématique féministe, d’une figure féminine, etc., chez plusieurs cinéastes ; 
  • Les points de rencontre et tiraillements entre féminisme et nationalisme dans le cinéma québécois après 1983 ; 
  • L’histoire des femmes dans un métier de création au cinéma sur une période donnée ; 
  • Des essais, témoignages ou manifestes sur le sujet des femmes dans le cinéma québécois ; 
  • Les écrivaines québécoises adaptées au cinéma; 
  • Les avancées ou reculs sur cette période ou par rapport à celle qui précède ; 
  • L’histoire des mouvements et collectifs militant pour la parité hommes-femmes dans le milieu du cinéma. 

Les propositions devront inclure un résumé de 500 mots, un titre provisoire, ainsi qu’une biographie, et être envoyées, au plus tard le 31 janvier 2018, à l’adresse suivante : nouvellesvues.qc@gmail.com. Les textes retenus devront être rédigés en français ou en anglais, comporter entre 25 000 et 40 000 caractères, espaces comprises, et être livrés au plus tard le 30 avril 2018. Les articles seront ensuite évalués et commentés anonymement par deux membres d’un comité de lecture ad hoc. Dès leur soumission originale, ils devront satisfaire le protocole de rédaction (disponible en ligne). 

Bibliographie sélective 

BURCH, Noël et Geneviève SELLIER, Le Cinéma au prisme des rapports de sexe, Paris, Éditions Vrin, 2009. 

BUTLER, Alison, Women’s Cinema: The Contested Screen, Londres, Wallflower, 2002. 

CARRIÈRE, Louise, Femmes et cinéma québécois, Montréal, Éditions du Boréal, 1983. 

CUSACK, Tricia et Síghle BHREATHNACH-LYNCH, Art, Nation, Gender: Ethnic Landscapes, Myths, and Mother-Figures, Aldershot, Ashgate, 2003. 

DENAULT, Jocelyne, Dans l’ombre des projecteurs. Les Québécoises et le cinéma, Sainte-Foy, Presses de l’Université du Québec, 1996. 

HOLE, Kristin Lené, Dijana JELAČA, E. Ann KAPLAN et Patrice PETRO (dir.), The Routledge Companion to Cinema and Gender, New York, Routledge, 2017. 

LAMOUREUX, Diane, L’Amère patrie : entre féminisme et nationalisme, Montréal, Éditions Remue-ménage, 2001. 

MARSHALL, Bill, « Women’s cinema », dans Quebec National Cinema, Montréal/Kingston, McGill-Queen University Press, 2001. 

McCABE, Janet, Feminist Film Studies: Writing the Woman into Cinema, Londres, Wallflower Press, 2004. 

MAULE, Rosanna, Digital Platforms and Feminist Film Discourse: Women’s Cinema 2.0, Hampshire, Palgrave Macmillan, 2017. 

NADEAU, Chantal, « Barbaras en Québec: Variations on Identity », dans Kay Armatage, et al. (dir.), Gendering the Nation: Canadian Women’s Cinema, Toronto, University of Toronto Press, 1999. 

RAMANATHAN, Geetha, Feminist Auteurs: Reading Women's Films, New York, Wallflower Press, 2006. 

SORLIN, Pierre, Sociologie du cinéma. Ouverture pour l’histoire de demain, Paris, Éditions Aubier Montaigne, 1977. 

TRÉPANIER-JOBIN, Gabrielle, Représentations alternatives de la subjectivité féminine dans le cinéma québécois, Cahiers de l’IREF, collection « Tremplin » (no 1), Montréal, Université du Québec à Montréal, 2011. 

VACANTE, Jeffery, « Writing the History of Sexuality and “National” History in Quebec », Journal of Canadian Studies, vol. 2, no 39, 2005. 

WATERS, Melanie, Women on Screen: Feminism and Femininity in Visual Culture, New York, Palgrave Macmillan, 2011. 

WAUGH, Thomas, The Romance of Transgression in Canada: Queering Sexualities, Nations, Cinemas, Montréal/Kingston: McGill-Queens University Press, 2006. 

WHITE, Patricia, Women’s Cinema, World Cinema: Projecting Contemporary Feminisms, Durham, Duke University Press, 2015. 

Publié le 12 décembre 2017 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex