Appel de textes – Revue « Sciences du Design »

Communauté
Appel de textes

Sciences du Design lance un appel à contributions pour son numéro 08, à paraître à l’automne 2018. Il se compose d’un appel à articles sur le thème « Éditions numériques », d’un appel à visualisations et d’un appel à articles sur thème libre (« Varia »).

1. Appel à articles sur le thème « Éditions numériques »

Sous la direction de Renée Bourassa (École de design de l’Université Laval, Québec), Lucile Haute (Université de Nîmes et EnsAD, France) et Gilles Rouffineau (École Supérieure d’Art et Design • Grenoble • Valence, France)

Passé le constat de l’omniprésence des dispositifs numériques dans la chaîne éditoriale et du bouleversement qu’ils induisent, le numéro 08 de Sciences du Design se propose d’étudier les éditions numériques contemporaines et leurs enjeux de design sous trois prismes : leurs aspects expérimentaux et leurs dispositifs émergents en arts et littérature, leur rôle dans la production et la transmission de connaissance pour les publications savantes, ainsi que leurs enjeux professionnels pour les métiers des éditions numériques. De façon transversale, il s’agit d’en étudier les designs en fonction des processus d’éditorialisation ainsi que des expériences intelligibles et sensibles de lecture. Comment les dispositifs numériques ont-ils modifié les configurations et les usages de l’édition ? Quelles sont les incidences de ces transformations pour les métiers de l’édition lorsque celle-ci se conjugue au numérique ? Ces dimensions systémiques et environnementales croisent les choix éditoriaux, graphiques et techniques intrinsèques à tout objet éditorial, quel qu’en soit le support.

Objets expérimentaux et nouveaux dispositifs narratifs ou informatifs

Au-delà des expérimentations d’artistes et de designers pionniers, nombre d’éditeurs ont publié des ouvrages associant plusieurs supports afin de proposer des expériences d’écriture et de lecture inédites qui tiennent en particulier au design. Ces productions, relevant le plus souvent des domaines littéraire ou artistique, incluent aussi les éditions qui mobilisent des dispositifs informatifs ou narratifs émergents, et qui engagent pour les renouveler les conceptions graphiques et éditoriales. Le livre devient hybride, il se décline désormais en convoquant un écosystème auquel il participe. Il associe texte imprimé et réalité augmentée (Anarchive), ludique et patrimonial (Rmn), participatif et encyclopédique (A.I.M.E de Bruno Latour, VÉgA Vocabulaire de l’Égyptien Ancien), livre et jeu vidéo (Éditions Volumiques), diffusion numérique et papier (Publie.net, Art Book Magazine, C&F éditions, 12-21 et bien d’autres), texte à lire et texte lu (Éditions Des Braques, Tralalère, Actialuna), littérature et typographie animée (La Marelle), interactivité et récit jeunesse (l’Apprimerie, Tip-Tap), livret d’opéra et « théâtre lettriste de poche » (Houdart-Roux-Baldinger), conservation de formes expérimentales (revue bleuOrange), site compagnon (B42), bande défilée (France Télévision) ou hypothèse prospective (« livre pyramidal » de Robert Darnton), sans oublier les nouvelles formes numériques du journalisme et de la presse. C’est cette hybridité et cette transmédialité que cet axe veut questionner pour en étudier les configurations.

Transformations de la publication savante

L’enjeu de la publication académique est celui de la production, de la validation et de la transmission de connaissance. L’environnement numérique transforme l’écriture scientifique en proposant des outils spécialisés (Zotero, LaTeX, Saclar), ou bien en intégrant de nouvelles modalités d’échanges et de débats sous l’effet des sociabilités numériques (projet FORCCAST de SciencesPo, plateforme PubPub du MIT Media Lab, module PubSweet de la Collaborative Knowledge Foundation), allant jusqu’aux aspects participatifs et au crowdsourcing (projet A.I.M.E., projet VÉgA). De nouveaux modèles éditoriaux voient le jour (revue Captures du laboratoire Figura à l’UQAM, revue ROSA B), certains basés sur des agrégateurs de contenu ou encore sur les données numériques libres (open data). La modélisation des pourtours du texte (découpage sémantique, étiquetage, métadonnées) permet de nouvelles constructions de sens, ainsi que de mesurer les pratiques de lecture ou l’impact d’un article. Comment les plateformes (Academia, HAL, ResearchGate, Revues.org, Sci-Hub) et portails de distributions (Cairn, Persée) interviennent-ils sur les modalités de circulation de ces publications, bouleversant les modèles économiques des revues ? La prolifération exponentielle des traces numériques tout comme les pratiques de diffusion et d’archivage en ligne (légales ou pirates, publiques ou privées, open access ou propriétaires) soulèvent des questions de pérennité et de conservation. Cet axe se propose d’étudier comment, et en quels sens, la sphère de la publication savante est bouleversée par l’environnement numérique dans laquelle elle se situe.

Enjeux professionnels pour les métiers des éditions numériques

Ces objets éditoriaux dans leurs dimensions expérimentales, académiques ou littéraires répondent-ils aux attentes et aux missions de l’édition sous le prisme de leur transmission ou de leur pérennité ? Ils soulèvent des questions indissociables non seulement d’enjeux professionnels cristallisés dans leurs aspects techniques et leur écosystème de production, de distribution, d’indexation et de lecture (obsolescence technologique, verrous, langages et formats — propriétaires ou libres, interopérables ou dédiés —, algorithmes de recommandation, etc.), mais aussi des processus et de l’organisation de la chaîne du livre, des pratiques d’annotation ou de travail collaboratif, d’écriture ou de validation, du recours à l’intelligence artificielle. Les stratégies des éditeurs avec le numérique sont diverses et se manifestent à travers différents modèles économiques, de la vente unique à l’abonnement. Ce sont les solutions des designers, associés aux éditeurs et diffuseurs d’objets éditoriaux numériques (ou hybrides), que cet axe entend aborder.

Modalités de soumission

Les propositions d’articles (abstracts) doivent être envoyées au plus tard le 18 janvier 2018, délai de rigueur, à l’adresse 
: propositions@sciences-du-design.org. Elles doivent tenir sur 1 page maximum (hors présentation de l’auteur et bibliographie) et comporter :

  • un titre clair et accrocheur ;
  • un résumé de 2000 signes maximum (soit 300 mots) qui pourra comporter les éléments suivants : résumé général (mise en contexte, descriptif général), méthode et approche de la recherche, résultats de la recherche, limitation de la recherche, implications pratiques, implications sociales, originalité/aspects importants, mots clés ;
  • une présentation de(s) l’auteur(s) : nom, prénom, profession, affiliation, e-mail

Les articles complets devront être transmis au plus tard le 2 mai 2018, délai de rigueur, dans le strict respect des Consignes aux auteurs. Ils sont soumis à un processus d’évaluation scientifique et de validation éditoriale en plusieurs étapes incluant une desk review (pré-évaluation par l’équipe de rédaction), une double blind peer review (évaluation par les pairs en double aveugle) et une meta review (contrôle de la qualité des reviews).

Références indicatives

  • BACACHE-BEAUVALLET, M. ; BENHAMOU, F. ; BOURREAU, M. Les revues de sciences humaines et sociales en France : libre accès et audience. Rapport de l’Institut des politiques publiques n°11, juillet 2015.
  • BALL, C. E. ; EYMAN, D. « Editorial workflows for multimedia-rich scholarship. » Journal of Electronic Publishing, 18(4), 2015.
  • BEAUDRY, G. La communication scientifique et le numérique. Paris, Hermes-Lavoisier, 2011.
  • BERTHELOT, J.-M. Figures du texte scientifique. PUF, 2003.
  • BESSARD-BLANQUY,. O. (dir.). Les mutations de la lecture. Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Les cahiers du livre », 2012.
  • BOMSEL Olivier, Protocoles éditoriaux : Qu’est-ce que publier ?, Paris, Armand Colin, 2013.
  • BON F., Après le livre, Paris, Seuil, 2011.
  • CITTON Y., Pour une écologie de l’attention. Paris, Éditions du Seuil, 2014.
  • BRULÉ E., MASURE A., « Le design de la recherche : normes et déplacements du doctorat en design », Paris, PUF, Sciences du Design, no 1, mai 2015, pp. 58-67.
  • CROZAT, S. Chaînes éditoriales et rééditorialisation de contenus numériques. ADBS, 2012.
  • DACOS M. ; MOUNIER P., L’édition électronique, Paris, La découverte, 2010.
  • DARNTON R., Apologie du livre, Demain, aujourd’hui, hier, Paris, Gallimard, Folio Essais n°570, 2012.
  • DITTMAR, P.-O. ; TASTEVIN, Y.-P. ; JOULIAN, F. « Techniques éditoriales et anthropologie des techniques : Techniques & Culture en 2017 » Lettre de l’INSHS, mai 2017. pp. 6-7.
  • EVE, M. P. Open Access and the Humanities : Contexts, Controversies and the Future. Cambridge University Press, 2014.
  • EYMAN, D., BALL, C. E. « Composing for digital publication: Rhetoric, design, code. » Composition Studies, 42(1), 114, 2014.
  • FARCHY J., FROISSART P., « Le marché de l’édition scientifique entre accès « propriétaire » et accès « libre » », Hermes la Revue, vol. 57, 2010, pp. 123-129.
  • FITZPATRICK, K. Planned obsolescence: Publishing, technology, and the future of the academy. NYU Press, 2011.
  • JACOBSON, D. COPE: Create Once, Publish Everywhere. Obtido, 2009.
  • GIRARD, P. ; PLIQUE, G. ; GUIDO. D. « Modeling a Philosophical Inquiry: from MySQL to a graph database : The short story of a long refactoring process ». présenté à Graph Dev Room, Free and Open Source Software Developers’ European Meeting, Bruxelles, 2016.
  • Graphisme en France 2016, Paris, CNAP, 2016.
  • HAYLES, N. K. How We Think: Digital Media and Contemporary Technogenesis. Chicago, Londres, University of Chicago Press, 2012.
  • HUGHES  P.-D., Contre-temps, de la recherche et de ses enjeux, arts, architecture, design, Paris, éditions B42, 2017.
  • KEMBELLEC, G. ; BROUDOUX, E. Ecrilecture augmentée dans les communautés scientifiques. Londres, ISTE Editions, 2017.
  • LANTENOIS, A. (dir.) ; CRAMER, F. ; CUBAUD, P. ; DACOS, M. et al.  Lire à l’écran : contribution du design aux pratiques et aux apprentissages des savoirs dans la culture numérique. B42, Esad•GV Valence, 2011.
  • LATOUR B., LECLERCQ C., Reset modernity, MIT Press, 2016.
  • LORUSSO, S. Extending Horizons: The Praxis Of Experimental Publishing In The Age Of Digital Networks. IUAV University of Venice, 2016.
  • LUDOVICO, Post-Digital Print: La mutation de l’édition depuis 1894, Paris, B42, 2016.
  • MASURE, A. Design et humanités numériques. Paris, B42, 2017.
  • Panoz Jiminy, Design du livre numérique, Walrus, 2013.
  • RIPHAGEN M., From Print to Ebooks: a Hybrid Publishing Toolkit for the Arts. Amsterdam, Institute of network cultures, 2015.
  • Rosa B n°3 Format-standard, Bordeaux, CAPC musée et École des Beaux-Arts, 2010, en ligne : www.rosab.net/format-standard/
  • SAEMMER, A. ; TRÉHONDART, N. (dir.). Livres d’art numériques, de la conception à la réception. Hermann, 2017.
  • SAYERS, J. ; DIETRICH, C. « After the Document Model for Scholarly Communication: Some Considerations for Authoring with Rich Media ». Digital Studies / Le champ numérique, 3(2), 2013.
  • SOUCHIER, E. ; JEANNERET, Y. ; LE MAREC, J. (dir.). Lire, écrire, récrire : objets, signes et pratiques des médias informatisés. Paris, Éditions de la BPI, 2003.
  • TISCHOLD J., Livre et typographie, Paris, Allia, 2005.
  • VITALI ROSATTI, M.; SINATRA, M. Pratiques de l’édition numérique. Montréal, Les Presses de l’Université de Montréal, 2014. Best, K. (2009). Le design management stratégie, méthode et mise en oeuvre. Paris: Pyramyd.

2. Appel à visualisations

sous la direction de David Bihanic (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Disposant de son mini-site dédié, la rubrique « Visualisation » publie en Open Access des contributions visuo-graphiques de chercheurs, de designers ou de concepteurs/créatifs, procédant d’une démarche soit épistémique (production, apport de connaissances nouvelles), soit heuristique (ouverture de nouveaux chemins/voies de la connaissance), soit praxique ou poïétique (exploration, investigation expérimentale, pratique, créative). Prenant place au début de chaque numéro, les travaux proposés peuvent être des infographies (data/information graphics), des représentations-visualisations de données (data visualizations) ou des épreuves graphiques de type « visual analytics ». Ces réalisations peuvent se trouver en appui d’études complémentaires (en lien avec un article publié ailleurs ou dans le même numéro) ou composer à elles seules une contribution autonome et originale.

Modalités de soumission

Toutes les soumissions sont les bienvenues et font l’objet d’une évaluation éditoriale. Elles doivent être composées des éléments suivants :

  • une image composée au format JPEG (ayant une résolution de 2000 x 1440 pixels) pour les productions dites ‘statiques’, ou bien une (ou plusieurs) URL(s) pointant sur une (ou plusieurs) production(s) interactive(s) ‘en ligne’ ;
  • un titre clair et accrocheur ;
  • une description de 700 signes maximum (soit environ 150 mots) ;
  • 5 mots-clé maximum ;
  • une présentation de(s) (l’)auteur(s) : nom, prénom, profession, affiliation, courriel.

Les propositions peuvent être transmises toute l’année à l’adresse visualisations@sciences-du-design.org et, pour une parution au sein du numéro 08, au plus tard le 2 mai 2018.

3. Appel à articles sur thème libre

Généraliste et pluraliste, Sciences du Design publie des travaux de recherche touchant tous les aspects du design, quels que soient la perspective, le domaine d’application ou la sensibilité. Qu’ils soient chercheurs confirmés, jeunes chercheurs (docteurs, doctorants), « praticiens réflexifs » ou étudiants, les auteurs sont invités à soumettre leurs meilleurs travaux.

Seuls des articles complets sont acceptés (abstracts refusés). Ils doivent respecter rigoureusement les Consignes aux auteurs. Ils sont soumis à un processus d’évaluation scientifique et de validation éditoriale en plusieurs étapes incluant une desk review(pré-évaluation par l’équipe de rédaction), une double blind peer review (évaluation par les pairs en double aveugle) et une meta review (contrôle de la qualité des reviews).

Les propositions peuvent être transmises toute l’année à l’adresse varia@sciences-du-design.org et, pour une parution au sein du numéro 08, au plus tard le 2 mai 2018.

Publié le 28 novembre 2017 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex