Colloque « Les migrances au féminin »

Université du Québec à Montréal
Colloque

Jeudi 6 avril 2017

UQAM, Pavillon des Sciences de la gestion (315, rue Sainte-Catherine Est)
Local R-R110

programme

8 h : Accueil des participant.e.s

  • 8 h 45 : Mot de bienvenue du comité organisateur
  • 8 h 50 : Mot de bienvenue de Chantal Savoie, directrice du CRILCQ à l’UQAM

9 h - 10 h 30 : Voix et prise(s) de parole

Présidence de séance : Chantal Savoie (UQAM)

  • 9 h - 9 h 30 Karim Zakaria Nini (Université de Montréal)
    « Voyage à travers soi, migration vers l’émancipation dans Syngué Sabour, Pierre de patience d’Atiq Rahimi »
  • 9 h 30 - 10 h Amélie Langlois (McGill), « Passer “du bon côté du flingue” : des King Kong girls divergentes et solidaires »
  • 10 h - 10 h 30 Laurence Perron (UQAM)
    « Paroles et mémoires migratoires chez Wajdi Mouawad »

10 h 30 - 10 h 45 : Pause

10 h 45 - 12 h 15 : Déplacement et énonciation

Présidence de séance : Marie-Ève Fafard (UQAM)

  • 10 h 45 - 11 h 15 Alice Delphine Tang (Université de Yaoundé I)
    « La poétique de l’errance dans les romans d’Abla Farhoud »
  • 11 h 15 - 11 h 45 Sarah Turner (UQAM)
    « Les femmes-échos de Nathalie Léger : le biographique réfléchissant dans Supplément à la vie de Barbara Loden »
  • 11 h 45 - 12 h 15Valérie Synotte (UQAM)
    « Les réécritures féminines : la migrance comme déplacement d’un texte à l’autre »

12 h 15 - 14 h 15 : Dîner pour les participant.e.s et président.e.s de séance au CRILCQ à l’UQAM, Pavillon Judith-Jasmin (405, rue Sainte-Catherine Est), local J-4285 

14 h 15 – 15 h 45 : Poétique migrante

Présidence de séance : Simon Harel (Université de Montréal)

  • 14 h 15 - 14 h 45 Elodie Carine Tang (UQAM)
    « Écriture migrante et subversion des codes littéraires : une lecture du Bonheur a la queue glissante d’Abla Farhoud »
  • 14 h 45 - 15 h 15 Diane Denis (Université Laval)
    « Trois formes de migrances dans l’œuvre d’Esther Rochon. Rencontre entre l’imaginaire québécois, la pensée bouddhique et le féminisme »
  • 15 h 15 - 15 h 45 Eang-Nay Theam (UQAM)
     « Dans une continuité des écritures migrantes : le cas de Ru de Kim Thúy »

16 h 30 - 18 h 30 : Table ronde « Les migrances au féminin, point de vue d’auteures »

 Librairie L’Euguélionne (1426, rue Beaudry)

Animation : Stéphane Martelly

  • Avec la participation de Jan J. Dominique, Katia Belkhodja et Thi Be Nguyen
  • Stéphane Martelly est née à Port-au-Prince. Elle poursuit une démarche réflexive sur la littérature haïtienne contemporaine, sur la création, sur les marginalités littéraires ainsi que sur les limites de l’interprétation. Outre son oeuvre de fiction, notamment La boîte noire suivi de Départs (2004) et Inventaires (2016), elle a publié sa thèse en recherche-création, Les jeux du dissemblable. Folie, marge et féminin en littérature haïtienne contemporaine (2016).
  • Jan J. Dominique est née à Port-au-Prince et s’établit au Québec en 1970. Elle retourne en Haïti à la fin des années 1970 et y écrit, entre autres, Mémoire d’une amnésique (1984) et Inventer... la Célestine (2000). À son retour à Montréal en 2003, elle publie, notamment, Mémoire errante (2008) et L’écho de leurs voix (2016).
  • Katia Belkhodja est née à Alger et est arrivée au Québec à l’âge de 9 ans. Elle enseigne la littérature au collégial et est l’auteure de La peau des doigts (2008) et de La marchande de sable (2015).
  • Thi Be Nguyen est née au Laos et a immigré au Canada à l’âge de 4 ans et demi en tant que réfugiée « boat people ». Elle a réalisé le documentaire Une nuit sans lune. Boat people : 40 ans après (2016) et a fondé UniAction, un organisme à but non lucratif ayant pour mission de sensibiliser la population aux différents enjeux de société tels que la pauvreté, l’accès à l’éducation et la santé.
  • La table ronde sera suivie d’un vin d’honneur.

Comité organisateur

Marie-Ève Fafard, CRILCQ à l’UQAM

Valérie Synotte, CRILCQ à l’UQAM

Eang-Nay Theam, CRILCQ à l’UQAM

Publié le 3 octobre 2016 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex