Conférences de Mélanie Millette et d'Anne Robineau, « Les réseaux sociaux comme outils »

Université Laval
Conférence

Crédit photo : Mathias Pastwa

Dans le cadre du séminaire interdisciplinaire « Médiations numériques de la culture (Québec et Amérique francophone »,  René Audet (directeur du CRILCQ – U. Laval) reçoit Mélanie Millette et Anne Robineau. Les conférences auront lieu le jeudi 17 novembre 2016, de 13 h 00 à 16 h 00, au local 3645-Z du pavillon Louis-Jacques-Casault.

Webdiffusion en direct.


Mélanie Millette traitera des « Usages des médias sociaux dans les francophonies canadiennes : lutte et stratégies pour la visibilité dans l’espace public médiatisé »

résumé

Cette communication présente les résultats d’une recherche sur l’usage des médias sociaux dans les francophonies canadiennes et comment ces technologies numériques participent de la mise en visibilité des Franco-Canadiens dans l’espace public. La recherche a permis de cerner différentes stratégies de mise en visibilité déployées notamment dans Twitter, ainsi que les limites et possibilités de cette visibilité en termes de reconnaissance des francophones. Cet aspect sera plus spécifiquement abordé par l’étude du cas de TaGueule!, un collectif citoyen dont le noyau fondateur est composé de jeunes Franco-Ontariens et qui a constitué une forme de contre-public particulièrement effervescent.

Les résultats permettent de conclure que dans certaines conditions, l’usage des médias sociaux peut être une forme de participation politique, spécialement dans le cas de plateformes publiques comme Twitter et les blogues, de par la visibilité potentielle offerte et la dimension publique des contenus. Ultimement, cette recherche démontre que les médias sociaux jouent un rôle important auprès des usagers franco-canadiens parce qu’ils participent de l’ouverture d’espaces alternatifs de communication, publics et en français.

Notice

Mélanie Millette, PhD, est professeure au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, membre du Laboratoire de communication médiatisée par ordinateur (LabCMO, UQAM et Université Laval) et du collectif The Fourchettes – Critical Methods in Technoculture (CRSH-Connexion 2016-2017). Ses recherches portent sur les usages politiques et culturels des médias sociaux, plus particulièrement sur les enjeux de visibilité et de participation citoyenne pour les personnes en posture minoritaire. Elle a remporté différentes bourses (Fondation Trudeau, CRSH Joseph-Armand-Bombardier) pour ses travaux sur les usages des médias sociaux par les minorités franco-canadiennes. Elle publie régulièrement des chapitres et articles sur ses travaux et sur les implications méthodologiques de leur réalisation, en plus d’avoir codirigé l’ouvrage Médias sociaux. Enjeux pour la communication (Proulx, Millette et Heaton, PUQ, 2012). 


Anne Robineau abordera la « Créativité et médiation numérique de la culture dans la francophonie canadienne : des communautés en ligne incubatrices de nouvelles pratiques ? »

résumé

Cette présentation portera sur la façon dont la médiation numérique peut être source de créativité artistique et générer de nouvelles pratiques culturelles chez les communautés francophones en situation minoritaire. J’exposerai une typologie des pratiques de médiation numérique en donnant plusieurs exemples : 1) les pratiques liées à la critique sociale, politique et culturelle (« Acadie urbaine », « Astheure », ...) ; 2) pratiques favorisant le financement de projets artistiques et culturels; 3) les pratiques contribuant à la valorisation du patrimoine matériel et immatériel et 4) les pratiques prolongeant le rôle des médias traditionnels par le numérique.

notice

Anne Robineau est directrice adjointe de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML). Elle détient une maîtrise et un doctorat en sociologie de l’Université de Montréal. Elle s’intéresse aux politiques culturelles et linguistiques, à la création artistique et aux questions de public dans la francophonie canadienne et chez les anglophones du Québec. Elle codirige la collection Langues officielles et sociétés aux PUL et est membre de la Commission canadienne pour l’UNESCO.

Publié le 17 novembre 2016 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex