Cycle de conférences : « Pratiques artistiques et culturelles vues à travers le prisme de la décolonialité et des féminismes »

Conférence
Université du Québec à Montréal

Dans le cadre de l'un de ses cours, Édith-Anne Pageot (CRILCQ, UQAM) organise le cycle de conférences « Pratiques artistiques et culturelles vues à travers le prisme de la décolonialité et des féminismes ».

Marie-Laure S. Louis, doctorante, 9 octobre 16h

Marie-Laure S. Louis est une artiste visuelle mauricienne. Elle est née et a grandi en République de l’île Maurice puis commence ses études universitaires en France. Aujourd’hui Marie-Laure poursuit un doctorat en études et pratiques des arts à l’UQAM. Sa recherche et son travail artistique se croisent dans ses interrogations sur la liberté de soi, la menant à remettre en question les notions d’identités, d’authenticité, de frontières et du devenir. Elle a fait des résidences d’artiste et a participé à des colloques en Amérique du Nord et en France. Ses œuvres ont été exposées en France et au Québec.

Eddy Firmin, Ph.D. le 3 novembre à 15h

Originaire de la caraïbe française (Guadeloupe), Eddy Firmin est Artiste-chercheur. Docteur en Études et Pratiques des Arts de l’Université du Québec à Montréal [Canada] et détenteur d’une maitrise de l’école d’art visuel du Havre-Rouen [France], il est directeur de publication de la revue décoloniale Minorit’Art. Dans ses œuvres, il interroge les logiques transculturelles de son identité ainsi que les rapports de forces qui s’y jouent. Au plan théorique, il travaille à une Méthode Bossale, soit une proposition de décolonisation des imaginaires en art.

Geneviève Lafleur, Ph.D. 13 novembre à 15h

Geneviève Lafleur est titulaire d'un doctorat en histoire de l’art avec concentration en études féministes (IREF). Sa thèse intitulée, Le rôle des entrepreneures culturelles dans le développement des arts visuels au Québec (1949-1960) porte sur la contribution méconnue de Pauline Rochon, d’Agnès Lefort, de Suzanne Guité, d’Eugenie Sharp Lee et de Denyse Delrue au développement du milieu culturel québécois entre 1949 et 1960.

Publié le 23 septembre 2020 par Audrey-Ann Gascon

isle-planoconvex