Lancement de la nouvelle mouture de l'application Opuscules : littérature québécoise mobile

Lancement
Université Laval
Université de Montréal

Il y a deux ans, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) a lancé la première application de littérature québécoise mobile, Opuscules, qui présentait sur téléphone de courts textes inédits d’écrivains primés et plus de 200 blogues littéraires. La nouvelle version d’Opuscules, disponible dès le 16 novembre 2017, va beaucoup plus loin !

Entièrement gratuite, Opuscules sera dorénavant accessible sur tablette, sur ordinateur personnel et sur téléphone mobile. Entre autres nouveautés : un calendrier d’évènements littéraires, une audiothèque, un agrégateur plus étendu ainsi que la possibilité de partager les contenus de l’application sur les réseaux sociaux. Et les textes inédits restent à l’honneur.

Cette nouvelle version d’Opuscules sera lancée au Salon du livre de Montréal, le 16 novembre à 17 h 30 (place Confort TD), lors d’un événement qui soulignera aussi le 40e anniversaire de l’UNEQ.

À propos de Littérature québécoise mobile

Littérature québécoise mobile : pratiques littéraires d'écriture et de lecture en contexte numérique est un développement de partenariat subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH, 2016-2019) impliquant l'Université du Québec à Montréal (Bertrand Gervais), l’Université Laval (René Audet, CRILCQ – U. Laval), l’Université Concordia (Sophie Marcotte), Marcello Vitali Rosati (Université de Montréal), Alexandra Saemmer (Université Paris 8), TOPO — Laboratoire d’écritures numériques, l’Union des écrivaines et écrivains québécois et la Maison de la littérature de L’Institut canadien de Québec. Il vise à mieux comprendre les formes actuelles de mobilité de la littérature québécoise et à assurer sa visibilité sur de nouvelles plateformes tout en consolidant le virage numérique des pratiques littéraires d’écriture et de lecture. Il s’agit d’un projet de connexion qui vise l’accessibilité et l’utilisation de connaissances issues de la recherche que ce soit au sein même de l’université comme des communautés littéraires, du milieu du livre et des communautés de lecteurs.

Publié le 10 novembre 2017 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex