Les «Rencontres Émile Ollivier». Histoires d'identités à rebours : fragments depuis aujourd'hui jusqu'à 1603

Communauté

    Sur la thématique des « Histoires d'identités », l'Institut Jacques-Couture vous invite à la deuxième édition des Rencontres Émile-Ollivier.

    Avec la participation d'auteurs de publications récentes, cette rencontre est l'occasion d'une réflexion collective qui cherche à comprendre les enjeux soulevés par les identités, leurs transformations à travers les siècles, leurs projections dans l'avenir, et ce, dans une perspective humaniste et contextualisée.

    La rencontre aura lieu le 22 novembre 2018 à l'Amphithéâtre Téluq.

    Gratuit • Inscription obligatoire (places limitées) avant le 19 novembre 2018.

    Pour vous s'inscrire, cliquer ici.

    Programme

    • 8 h 30

      Accueil

    • 9 h 30

      Mot de bienvenue Angéline Martel

    Première partie

    Identités aujourd'hui

    • 9 h 40

      Citoyenneté et culture commune : les enjeux de la transmission

  • Professeur émérite au Département de philosophie de l'Université du Québec à Montréal, où il a enseigné la philosophie grecque de 1969 à 2006, Georges Leroux est d'abord connu comme helléniste. Au cours des dernières années, il s'est intéressé à plusieurs dossiers de philosophie publique, en particulier dans le domaine de la laïcité scolaire et du pluralisme. Parmi ses publications, Différence et liberté. Enjeux actuels de l'éducation au pluralisme (Boréal, 2016) et récemment Georges Leroux : entretiens, écrit en collaboration  avec Christian Nadeau (Boréal, 2017). Il est membre de l'Académie des lettres du Québec et de la Société royale du Canada.

  • 10 h 40

    Pause

  • 10 h 50

    Altérité et immigration au Québec : le cas des jeunes Maghrébins

  • Chercheuse, enseignante et citoyenne engagée, Bochra Manaï a réalisé un postdoctorat au Département de sociologie de l'Université de Montréal. Elle enseigne la géographie sociale et la sociologie urbaine dans différentes universités. Docteure en études urbaines de l'INRS-UCS (Urbanisation, Culture et Société), ses recherches portent sur l'altérité et l'immigration en milieu urbain, la cohabitation interethnique et la présence maghrébine et musulmane au Québec. Comme chercheuse, elle est membre de la Table sur la diversité, l'inclusion et la lutte contre les discriminations mise en place en début d'année par la Ville de Montréal. Elle est également coordonnatrice de la Table de concertation jeunesse de Montréal-Nord et travaille sur des enjeux liés aux jeunes montréalais. Fondatrice de l'entreprise sociale Espace Nodal, elle travaille à titre de consultante sur les questions d'identité, d'altérité et d'immigration, comme sur le récent avis du Conseil interculturel de Montréal portant sur la participation citoyenne des personnes de la diversité. En avril 2018, elle a publié l'ouvrage Les Maghrébins de Montréal aux Presses de l'Université de Montréal.

  • 11 h 50

    Commentaires et discussion

    • Détenteur d'un doctorat en anthropologie sur la mémoire sociale et l'identité parmi des familles immigrantes (Université Laval, 2005), les intérêts et les travaux actuels de recherche du professeur Jean-Luc Bédard portent principalement sur l'accès aux professions réglementées, l'immigration et la formation en lien avec le travail. Il est professeur en éducation et en formation des adultes au Département Éducation de l'Université TÉLUQ. Il s'intéresse en particulier à l'évolution des systèmes professionnels, de ses institutions et de ses acteurs. Ceci concerne par exemple les ordres professionnels, mais également les employeurs (privés ou publics), les établissements de formation, les milieux de stages, les professionnels eux-mêmes et leurs regroupements. Ses recherches récentes ont porté sur les procédures d'admission aux ordres professionnels ainsi que d'intégration au marché du travail, de professionnels formés à l'étranger, entre autres dans le cadre des Arrangements de reconnaissance mutuelle France-Québec.

    • 12 h 20

      Repas libre

    Deuxième partie

    Histoires d'identités jusqu'à 1603

    • 13 h 30

      Rencontres avec Le peuple rieur

  • Né à Montréal en 1947, Serge Bouchard est anthropologue, auteur et animateur; il communique sur toutes les tribunes sa passion pour l'histoire des Amérindiens et des Métis, pour la nordicité, pour l'Amérique francophone. Diplômé de l'Université Laval (1973) et de l'Université McGill (1980), son mémoire de maîtrise portait sur le savoir des chasseurs innus du Labrador alors que sa thèse de doctorat décrivait et analysait la culture des camionneurs au long cours dans le nord du Québec. Au terme de ses études, il a œuvré dans les domaines de la formation interculturelle, de l'environnement, de la justice, de l'ethnohistoire et de la culture des métiers. De 1987 à 1990, il a dirigé les services de recherche en sciences humaines de l'Institut de recherche en santé et en sécurité du travail du Québec. De 1990 à 1996, il a été conseiller en management et en organisation du travail auprès de l'armée française. Tout au long de sa carrière, il a réalisé des études de terrain sur la Côte-Nord, au Labrador, au Nunavik, à la baie James et au Yukon. 

    Écrivain, Serge Bouchard est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, dont L'homme descend de l'ourseRécits de Mathieu Mestokosho, chasseur innu et C'était au temps des mammouths laineux. Ses deux derniers livres, Elles ont fait l'Amérique et Ils ont couru l'Amérique – un projet de trois tomes en collaboration avec Marie-Christine Lévesque – explorent l'envers de notre histoire. En outre, l'auteur signe chaque mois la chronique Esprit du lieu dans la revue Québec Science et collabore de façon régulière à L'Inconvénient, une revue de littérature, art et société.

    Homme de radio, Serge Bouchard a animé à Radio-Canada Première des émissions phares telles que De remarquables oubliésUne épinette noire nommée Diesel et, durant seize ans, Les chemins de travers. Il coanime à présent l'émission C'est fou les samedis soir, en compagnie de Jean-Philippe Pleau. Communicateur de grand calibre, Serge Bouchard donne également des conférences depuis une trentaine d'années devant des publics variés, au Québec et partout au Canada, aussi bien sur les réalités des peuples autochtones que sur nombre de sujets philosophiques et d'actualité qui préoccupent notre monde.

  • 14 h 30

    Pause

  • 14 h 40

    Explorations avec Sur la piste du Canada errant

  • Né à Bellechasse-en-Canada en 1940, avant l'ouverture des routes en hiver, fils de navigateur au long cours et pilote sur la Grande rivière de Canada, Jean Morisset n'a cessé de poursuivre une vaste interrogation sur l'identité et le destin des Amériques.

    Matelot sur les brise-glace et chargé de relevés dans l'Arctique et la Taïga au cours des années 1960, il s'est ensuite embarqué pour la Caraïbe, le Mexique et le Pérou. Puis Haïti, le Brésil, l'Amazonie, l'Australie… Tout en retournant sans cesse au Grand Nord des origines, sous l'égide de la canotée aborigène, de la flibuste et de la mythologie des Amériques.

    S'il est devenu géographe, c'est par amour de la littérature, ayant choisi la terre comme professeur. Et aussi par respect à l'endroit de son motto : Un géographe qui ne se perd pas est un géographe perdu.

  • 15 h 40

    Commentaires et discussion

  • Historien du Québec et du Canada, Éric Bédard s'intéresse aux idées politiques en contexte, à l'historiographie et aux rapports qu'entretiennent les Québécois avec leur passé. Spécialiste du 19e siècle, il est l'auteur de Survivance. Histoire et mémoire du XIXe siècle canadien-français (Boréal, 2017) et de Les Réformistes. Une génération canadienne-française au milieu du XIXe siècle (Boréal, 2009), un ouvrage primé par l'Assemblée nationale du Québec et la Société historique du Canada. Soucieux de mieux faire connaître l'histoire au grand public, il intervient régulièrement dans les médias et a fait paraître, en 2012, L'Histoire du Québec pour les nuls (First). Avec Xavier Gélinas, il travaille présentement à l'édition des chroniques politiques de René Lévesque parues entre 1966 et 1976. Les deux premiers tomes sont parus chez Hurtubise en 2014 et 2017.

  • 16 h 10

    Mot de clôture

Publié le 1 novembre 2018 par Marie-Ève Fafard

isle-planoconvex