Cycle de conférences – «Montréal – Traces d’une vie culturelle dynamique»

Université du Québec à Montréal
Conférence

Culture populaire ou savante, sur la scène, dans les clubs, au musée ou dans les médias de masse, l’histoire de la culture à Montréal revêt mille facettes et s’exprime dans plusieurs langages grâce à la contribution d’hommes et de femmes de tous horizons. Présentée dans le cadre du 375e anniversaire de la métropole, cette série de conférences braque les projecteurs sur le dynamisme de cette diversité culturelle qui met parfois la ville à l’avant-scène.

19 septembre

Chantal Savoie, professeure, Département d’études littéraires, UQAM
«Les femmes de lettres dans la vie culturelle»

De 1895 à 1929, des femmes de lettres montréalaises s’approprient l’espace public, valorisent l’éducation des filles et promeuvent les intérêts féminins dans toutes les sphères culturelles. Découvrez les œuvres, les tribunes et les causes de ces féministes.

3 octobre

Esther Trépanier, professeure, Département d’histoire de l’art, UQAM
«Les contours d’une géographie picturale»

De 1900 à 1940, de nombreux artistes féminins ou masculins, francophones ou anglophones, originaires d’ici ou immigrés, peignent la diversité des quartiers de la métropole. Vous redécouvrirez les œuvres des peintres de cette époque qui ont adopté Montréal comme sujet de leur exploration artistique.

17 octobre

Sandria P. Bouliane, chargée de cours, Département de musique, UQAM
«Ce soir on danse : lieux, orchestres et musiques»

De 1920 à 1980, ville cosmopolite et enivrante, Montréal offre des activités dansantes dans les restaurants, les salles de spectacle, les cabarets et les discothèques. Venez voir et entendre respectivement 10 lieux, orchestres et chansons de cette folle époque!

31 octobre

Marie Beaulieu, professeure, Département de danse, UQAM
«Danse professionnelle: une décennie transitionnelle»

Dès le début du XXe siècle, Montréal accueille de nombreux spectacles de danse venus d’ailleurs. Il faudra toutefois attendre les années 1950 pour que deux pionniers montréalais pavent la voie à la première compagnie de ballet québécoise, Les Grands Ballets Canadiens. Quel parcours!

14 novembre

Pierre Barrette, professeur, École des médias, UQAM
«La métropole en filigrane dans les téléromans»

De 1952 à 1990, les téléromans sont presque tous tournés en studio. De La pension Velder à Rue des Pignons, de Moi et l’autre à Grand-papa, Montréal transparaît en filigrane. Son caractère unique et reconnaissable y est représenté par un ensemble de détails. Venez découvrir lesquels!

Publié le 11 juin 2017 par Isabelle Tousignant

isle-planoconvex