Chercheure principale

  • Louise Vigneault (Université de Montréal) 
  • CRSH, subvention ordinaire de recherche, 2008-2011

Appropriation de pratiques picturales chez des artistes autochtones du 19e siècle : le cas de Zacharie Vincent

Ce projet de recherche vise à examiner les productions picturales réalisées par des artistes issus de communautés autochtones, au cours du 19e siècle au Canada, en débutant par le cas de l’artiste huron-wendat Zacharie Vincent (1812-1886). Notre hypothèse est, d’une part, que les initiatives d’emprunt de ces artistes à des modes d’expression et des dispositifs de représentation occidentaux (la peinture dite « illusionniste », de tradition académique) aurait constitué un moyen de renverser ou de reconsidérer l’imagerie romantique et exotique du Sujet autochtone, tout comme l’ont fait leurs successeurs au 20e siècle (G. Clutesi, L.-P. Yuxweluptun, S. Niro, R. Noganosh, B. Jugen, etc.) ; et que ces productions s’inscrivaient dans un rapport dialectique avec les œuvres à thématique autochtone réalisées notamment par J. Légaré, A. Plamondon, Théophile Hamel, Eugène Hamel et Henry D. Thielcke. Dans cette optique, nous tenterons de cerner les stratégies et discours de résistance qui auraient sous-tendu les productions des artistes autochtones, ainsi que les codes formels, iconographiques et rhétoriques qui ont servi leur expression. 

isle-planoconvex