Chercheur principal

  • Hervé Guay (CRILCQ, Université du Québec à Trois-Rivières)

Cochercheurs

  •  Louis Patrick Leroux (CRILCQ, Concordia)
  • Marie Beaulieu (CRILCQ, UQAM)
  • Marie-Claude Lapointe (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Marie-Claude Larouche (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Pierre-François Sempéré (Conseil québécois du théâtre)

Collaborateurs

  • Marion Denizot (Université de Rennes II (Université de Haute-Bretagne)
  • Jason Luckerhoff (Université du Québec à Trois-Rivières)
  • Marc Pronovost (Atelier Bauhaus21)

Financement

  • CRSH, Développement de partenariats, 2018-2022

Dispositif de médiation numérique dans les arts de la scène : pratique, savoir et savoir-faire

L'avènement du numérique a transformé les actions et les modes d'intervention en médiation culturelle. L'avalanche de colloques et d'événements récents interrogeant le rôle du numérique en ce domaine le démontre amplement. Aussi le partenariat à développer entre trois universités, soit l'U. du Québec à Trois-Rivières, l'U. du Québec à Montréal et l'U. Concordia, et trois regroupements ralliant les arts de la scène au Québec, soit le Conseil québécois du théâtre (CQT), le Regroupement québécois de la danse et En piste (EP), regroupement en arts du cirque, entend-il soutenir la consolidation et le développement du public des arts de la scène destinés tant aux publics adulte que jeunesse par le biais de divers moyens offerts par technologies de l'information et de la communication.

Par le biais de :

1) un inventaire critique des dispositifs mis de l'avant depuis 2000 et réalisé auprès d’une centaine de compagnies de taille variable;

2) la préparation d'un guide des bonnes pratiques;

3)l'organisation d'une école d'été destinée tant aux chercheurs qu'aux responsables de la médiation oeuvrant au sein des organismes culturels ou aux fonctionnaires dans le domaine de la culture;

4) l'instauration d'un Observatoire sur les dispositifs numériques de médiation culturelle intégré aux activités du Laboratoire de recherche sur les publics de la culture (UQTR), les chercheurs impliqués, tant universitaires que non universitaires, et les étudiants qui intégreront le projet à titre d'assistants ou, pour certains, afin d'investir les données recueillies dans leurs propres travaux, contribueront à dresser un portrait des réalisations en médiation numérique, besoin maintes fois exprimé par les compagnies actives dans les arts vivants (RIDEAU, 2017) dans un contexte marqué par une carence dans la réflexion menée à ce sujet, les moyens limités dont disposent les compagnies pour élaborer une stratégie de médiation numérique efficace et l'inquiétude des milieux visés au sujet du renouvellement des publics.

Dans une démarche de coconstruction s'appuyant sur une riche expertise en danse (M. Beaulieu, UQAM), cirque (Louis Patrick Leroux, U. Concordia; C. Bouchard, EP), études théâtrales (H. Guay, UQTR; P.-F. Sempéré, CQT), médiation culturelle (M.-C. Larouche, UQTR; M. Denizot, U. de Rennes; M. Pronovost, Ateliers Bauhaus21)), pratiques culturelles et méthodes d'enquête (M.-C. Lapointe, UQTR), communication et publics de la culture (J. Luckerhoff, UQTR), la vaste enquête menée dans le cadre du partenariat «Dispositifs de médiation numérique dans les arts de la scène» contribuera en outre à orienter les manières de faire en ce qui a trait aux développement de futures initiatives qui privilégieront des dispositifs de médiation numérique innovants et adaptés à différents publics, cela en prenant en considération la spécificité des esthétiques et des pratiques dont la médiation numérique doit rendre compte. Sur le plan théorique, cette enquête permettra de dégager des catégories susceptibles de mieux saisir la nature et les caractéristiques des dispositifs de médiation numérique utilisés dans les arts de la scène. S'accompagnant d'un volet qualitatif constitué d'entretiens semi-dirigés, elle vise de plus à cerner les facteurs de réussite d'une activité de médiation numérique, tant du point de vue des producteurs que des usagers.

Un résultat complémentaire de nos travaux, d'ordre méthodologique, se présentera sous la forme d'instruments de collecte (questions-types, questionnaires, plans d'entretien) et d'outils de mesure mis à disposition des chercheurs et organismes désirant s'investir au sein de partenariats similaires. Sur le plan pratique, mise à jour de l'information et soutien à la formation se poursuivront au sein de l’Observatoire.

isle-planoconvex