Chercheures principales

  • Chantal Hébert (Université Laval) 
  • Irène Perelli-Contos (Université Laval)

Financement

  • CRSH, 2002-2005

Un théâtre d’opérations : étude du phénomène d’hybridation dans la scénographie actuelle. Le cas d'Ex Machina, Recto Verso, Théâtre Ubu et Théâtre des Deux Mondes.

Ce projet constitue le troisième volet d'un programme de recherche sur l'écriture scénique amorcé il y a dix ans. Il s'inscrit dans le prolongement des pistes ouvertes par les deux volets précédents (CRSH 1992-95, CRSH 1996-99) et a comme point de départ un constat : depuis deux décennies, tout un pan du théâtre québécois semble être sous le signe de l'éclatement, du décloisonnement et de l'hybridation. Il a vu ses frontières se distendre pour devenir perméables aux influences d'autres cultures, de pratiques artistiques hétérogènes et de techniques médiatiques qui, après avoir infiltré l'espace scénique, ont fini par le transformer. Cette transformation est l'œuvre de certains créateurs dont on dit qu'ils représentent « 'l'avant-garde' [théâtrale] officielle du Québec » (Pavlovic, 1992 : 16) et qui, parmi les plus connus, ont pour noms Robert Lepage, Gilles Maheu, Denis Marleau, pour ne nommer qu'eux.

En suivant le travail de certains de ces créateurs, Chantal Hébert et Irène Perelli-Contos ont été à même d'observer que leurs démarches respectives, aussi différentes et personnelles qu'elles puissent être, participent du même mouvement d'ouverture et d'échange réalisant la rencontre entre le théâtre, les autres arts et les autres cultures. Ces démarches ont donc, de ce fait, un dénominateur commun : le phénomène de métissage. Ce phénomène consiste en une intégration organique des principes, procédés et langages que les créateurs empruntent aux différentes disciplines artistiques et médiatiques jumelée fréquemment à un croisement des composantes qu'ils prélèvent à d'autres cultures. Il en résulte des formes scéniques mixtes qui ont donné un souffle nouveau à la scénographie, qui « [p]lus qu'un simple support physique pour un texte et des acteurs, plus qu'un espace accessoire [...] tend à devenir un espace vivant et libre [...] » (Lévesque et Burgoyne, 1992 : 42).

Il importe donc de mener une étude détaillée de ces formes scéniques mixtes (théâtre technologique, théâtre musical, théâtre-danse, ciné-théâtre, spectacle multimédia, cabaret technologique, installation-théâtre, etc.) en examinant plus précisément le phénomène d'hybridation qui les sous-tend là où il se manifeste avec le plus de force, soit dans la scénographie, afin d'en comprendre le fonctionnement et d'en évaluer l'importance des enjeux.

L’hypothèse de travail est que le phénomène d'hybridation présent dans la scénographie actuelle ne tient pas simplement, comme certains pensent, d'un « goût du spectaculaire qui constitue[rait] l'un des traits distinctifs du théâtre actuel » (Féral, 2001 : 237). Il relèverait d'une poétique de l'espace et d'un mode de pensée; mais, comme d'autres l'écrivent, « [l]es gens ont tendance à voir dans [c]e théâtre [...] un effet plutôt qu'une pensée; une mode plutôt qu'un mode. » (Pavlovic, 1992 : 16). On comprendra que pour étudier le phénomène d'hybridation, il était impossible d’analyser le travail de toutes les compagnies qui s'inscrivent dans cette mouvance interdisciplinaire, interculturelle et intermédiatique. Quatre compagnies, dont le travail est représentatif de la transformation en cours, ont donc été retenues pour le projet : Ex MachinaRecto VersoThéâtre Ubu et Théâtre des Deux Mondes. Les deux critères suivants ont déterminé le choix de ces compagnies :

  • Leur démarche artistique est axée sur l’interdisciplinarité et elles ont créé plus d’une œuvre « hybride »; 
  • Leurs équipes de création sont mixtes, c'est-à-dire qu’elles font appel à des concepteurs provenant de disciplines artistiques autres que le théâtre (musiciens, sculpteurs, artistes visuels, artistes en art médiatique, etc.).

Avec ce projet s'achèvera un programme de recherche conçu en trois volets qui, consacré à l'étude de tout un pan du théâtre actuel, se veut une contribution à la constitution de l'histoire du théâtre au Québec.

isle-planoconvex