Chercheur principal

  • David Karel (Université Laval)

Collaborateurs

  • Aurélien Boivin (Université Laval) 
  • Kenneth Landry (Université Laval)
  • Hans Jürgen Lüsebrink (Universitat des Saarlandes)
  • Yvon Lemay (Université de Moncton)
  • Maurice Lemire (Université Laval)

Financement

  • Budget de développement de la recherche, 2002-2004 (prolongation 2005)

Figures croisées : la naissance et l'évolution du régionalisme dans la littérature illustrée du Québec

Ce projet, élaboré par une équipe interdisciplinaire (les chercheurs qui la composent sont issus de l’histoire de l’art et des études littéraires), a pour objet l’étude de deux « croisements » particuliers. Le premier est celui des deux genres artistiques — littérature et art graphique — dans l'état de cohabitation intime que constitue le récit illustré. Le deuxième est celui des deux peuples fondateurs, qui s'échangent de décennie en décennie des archétypes, entraînant des transferts de valeurs identitaires. Certaines images tantôt littéraires et tantôt plastiques — véritable « photographies » de l'imaginaire régionaliste — incarnent ces archétypes, avant de devenir stéréotypes. C’est la typologie de ces figures centrales qui intéresse avant tout les membres de l’équipe de recherche.

L'objectif premier de cette recherche consiste à établir le corpus de la littérature régionaliste illustrée du Canada français (contes, romans, essais, poésies et feuilles de musique) de 1870 à 1945, y compris celle de langue anglaise, et à effectuer, à l'intérieur de celui-ci , un échantillonnage servant à en déterminer les principales étapes évolutives, autant textuelles que visuelles, les principaux acteurs, autant littéraires qu'artistiques, ainsi que l'étendue relative de cette cohabitation aux différents moments de son histoire.

L'auxiliaire du projet, Mme Brigitte Nadeau, créera à cette fin une banque représentative de textes et d'images, assorties d'une chronologie et d'une bibliographie complète servant d'outil de référence. À partir de cet instrument de travail, les chercheurs de l'équipe émergente s'appliqueront à décrire avec exactitude l'objet de leur recherche, en vue d’élaborer un projet de plus grande envergure: ce grand projet, qui appelle la naissance d'une équipe interdisciplinaire, vise, par le fait de joindre l'histoire littéraire à l'histoire de l'art, à accéder à une perspective nouvelle sur le régionalisme canadien et québécois, conçu en tant que mentalité collective. Cette mentalité est fortement éclairée, sinon même directement informée, par l'appel à l'imaginaire dans la construction esthétique du discours identitaire.

L'hypothèse de travail conçoit l'interdépendance de l'image et de l'écrit comme condition primordiale de l'émergence du genre régionaliste en soi, autant celui de l'art littéraire que celui de l'art visuel. Cette recherche est animée de la certitude que les avatars du régionalisme qui se succèdent au fil des décennies procèdent essentiellement de la fréquentation continue, sinon même de la cohabitation, des deux arts. Les chercheurs du projet s’intéresseront particulièrement au repérage des lieux et des contextes de cette fréquentation, qui est elle-même interdisciplinaire.

Au plan de la méthode, il s’agit ici de rompre avec l'histoire axiologique du régionalisme (c'est-à-dire, avec cette histoire qui y verrait une force « régressive »). Conformément à l'esprit de l'historiographie récente, le régionalisme est à nos yeux un épiphénomène de la modernité et, à ce titre, l'expression d'un modernisme en soi : reflet de profonds changements en cours, plutôt que nombrilisme passéiste. C'est la perspective de la ville montante sur la campagne déclinante, et le dernier bastion de valeurs post-coloniales s'évertuant à perpétuer l'asymétrie intellectuelle et spirituelle du rapport entre les peuples fondateurs. Enfin, ce projet entend démontrer que les régionalismes du Canada et du Canada français partagent leurs traits essentiels avec les régionalismes de la même période que l'on trouve dans tous les pays de l'Occident.

Réalisation dans le cadre du projet

Séminaire

  • David Karel, HAR-61719 Art du passé III: «L'illustration moderne», Université Laval, automne 2004. 

Ouvrages

  • David Karel, André Biéler ou le choc des cultures, Québec, Presses de l'Université Laval, 2003; traduit sous le titre André Biéler at the Crossroads of Canadian Painting, Québec, Presses de l'Université Laval, 2004.
  • David, Karel, Edmond-Joseph Massicotte illustrateur, Québec : Les Presses de l'Université Laval, 2005, 222 p. Ill.

Colloques (organisation)

  • Colloque «Mémoires et territoires», Atelier III : «Les territoires du sensible», au Musée de la Civilisation, Québec, les 19 et 20 octobre 2004.
  • Colloque «Revoir l'Habitant et le terroir», samedi 3 décembre 2005, dans le cadre de l'exposition «Edmond-Joseph Massicotte, illustrateur», au Musée national des beaux-arts du Québec, Québec, 24 novembre 2005 au 30 avril 2006.

Communications

  • Kenneth Landry, «La représentation du Canadien français dans la littérature du terroir : la diffusion d'une image de la culture traditionnelle par le livre illustré», communication présentée au congrès de L'Association des études canadiennes en Italie/ Associazione italiana di studi canadesi (AISC) à Monopoli, les 5-9 octobre 2005.
  • David Karel, «Loin des traces...», conférence dans le cadre du séminaire CRILCQ / IRMA « Manuscrits, archives et invention de soi » (LIT-65879), donné par Marie-Andrée Beaudet, Université Laval, le 24 février 2005.
  • David Karel, «Le refus du paysage (Le territoire comme lieu de l'Autre)», dans le colloque «Mémoires et territoires», au Musée de la Civilisation, Québec, les 19 et 20 octobre 2004.
  • Aurélien Boivin, David Karel et Kenneth Landry, «Théâtralité des illustrations régionalistes d'Edmond-J. Massicotte», conférence dans le cadre du séminaire CRILCQ «Penser l'histoire de la vie culturelle», donné par Denis Saint-Jacques, Université Laval, le 4 novembre 2003. 

Exposition

  • «Edmond-Joseph Massicotte, illustrateur», au Musée national des beaux-arts du Québec, Québec, du 15 septembre 2005 au 9 janvier 2006.

Direction de mémoires et thèses

  • Brigitte Nadeau, Thèse «L'Art canadien-français traditionnel d'expression identitaire nationaliste au cours de l'entre-deux-guerres: “l'habitant” et sa relation à la terre», direction: David Karel, Université Laval, [en cours].
isle-planoconvex