Chercheurs principaux

  • Robert Dion (UQAM)
  • Frances Fortier (UQAR)

Financement

  • CRSH, 2009-2012

Figures d'écrivains : le rapport vie-œuvre comme enjeu critique dans la littérature contemporaine

Dans le prolongement d'une recherche en cours sur les postures du biographe, où il s'agissait de saisir le positionnement de l'auteur de biographie(s) à l'égard de l'écrivain biographe, nous nous proposons d'examiner la figure de l'écrivain non plus seulement dans un corpus biographique mais également dans toutes ses inscriptions littéraires contemporaines, qu'il s'agisse de fictions d'auteur (Dubel et Rabau, 2001), de romans biographiques, etc. Nous voulons voir comment les textes qui mettent en scène des figures d'écrivains – écrivains réels, supposés (Lavialle et Puech, 2000) ou fictifs ; hétéronymes à la biographie plus ou moins développée – se trouvent inévitablement à traduire un certain rapport entre la vie et l'œuvre.
Devant la multiplication de ces figures – notre corpus jusqu'ici strictement composé de biographies plus ou moins imaginaires d'écrivains réels compte déjà près de 300 titres –, nous faisons l'hypothèse que l'articulation de la vie et de l'oeuvre est devenue pour les auteurs contemporains un enjeu majeur de l'écriture qui renvoie à un enjeu capital de la critique. Nous serons ainsi amenés à examiner la manière dont les productions contemporaines jouent sur la frontière qui tantôt unit, tantôt sépare un écrivain (réel ou fictif) et son oeuvre (avérée ou inventée). Entre l'argument de l'unité de la vie et de l'oeuvre (Rimbaud par Borer – notamment 1984) et celui de leur irréductibilité (Mallarmé par Oster – 1991 et 1997), tout un espace interprétatif est susceptible de se déployer, espace que nous voudrions cartographier. Nos objectifs sont les suivants :

  1. étudier les divers schémas argumentatifs au fondement des métadiscours qui envisagent le rapport entre la vie et l'œuvre, l'étayant ou le contestant selon les cas ; 
  2. mettre au jour les stratégies diégétiques qui font apparaître la figure de l'écrivain en tant que point d'origine de l'œuvre ou, à l'inverse, pure manifestation de celle-ci ; 
  3. répertorier les modèles explicatifs qui viennent spécifier le rapport vie-œuvre, qu'il s'agisse de la psychanalyse, de l'histoire (générale ou littéraire), de la sociologie, etc. ; 
  4. examiner les déterminations éthiques reliées à l'évocation ou à la création d'une figure d'écrivain, et plus particulièrement les valeurs axiologiques qui se trouvent au principe du rapport établi entre la vie et l'œuvre.

Le programme de travail, à la fois théorique et analytique, se partage en quatre volets qui visent chacun à spécifier la relation vie-œuvre mise en scène dans les fictions contemporaines :

  1. La relation vie-œuvre dans le discours critique : inventaire et interprétation des divers schèmes argumentatifs qui arriment la vie à l'œuvre. 
  2. Les dispositifs diégétiques : spécification des modes d'incarnation de la figure d'écrivain, selon qu'on a affaire à un écrivain réel ou fictif, dans une biographie imaginaire ou dans une fiction. 
  3. Les modélisations explicatives : analyse des modèles explicatifs qui amalgament, dans une figure d'écrivain, l'oeuvre et la vie. 
  4. Les enjeux éthiques : mise au jour des fondements axiologiques au cœur des réhabilitations comme des démythifications.

L'intérêt de la recherche envisagée tient, d'une part, au profit critique que l'on peut tirer d'une analyse détaillée de textes littéraires de divers genres qui mettent en situation le rapport vie-oeuvre, qui en pointent les apories ou en soulignent les facettes insoupçonnées. D'autre part, le corpus envisagé, qui englobe ceux que nous avons mis au point pour les recherches précédentes et qui l'élargit en direction des « romans de l'écrivain », nous permettra de jouir d'un point de vue privilégié sur les transformations, recatégorisations et expérimentations d'une littérature actuelle toujours plus concernée par le problème de l'« écrivain en personne » (Buisine, 1991), au Québec comme à l'étranger.

isle-planoconvex