Chercheur universitaire

  •  Dominic Hardy (UQAM)

Cochercheurs

  • Laurier Lacroix (UQAM) 
  • Louise Vigneault (Université de Montréal) 
  • Gilles Lapointe (UQAM) 
  • Pierre-Édouard Latouche (UQAM) 
  • Esther Trépanier (UQAM) 
  • Didier Prioul (U. Laval) 

Financement

  • CRSH, 2013-2018

Histoire de l'art au Québec. État des lieux (1600-1960)

Ce projet propose de constituer un état des lieux de l’art au Québec et de son histoire, des origines aux années 1960. Le premier et dernier grand chantier de compilation, de documentation et d’écriture sur l’art au Québec remonte aux efforts déployés, entre 1937 et 1960, dans le cadre de la constitution de l’Inventaire des œuvres d’art. Depuis les années 1960, des travaux ont permis d’analyser plusieurs phénomènes artistiques et de réévaluer les assises de l’histoire de l’art au Québec. Si certains projets ont bien cerné des phénomènes artistiques distincts (architecture, peinture, sculpture, estampe et images imprimées, arts décoratifs) sur une période significative (par exemple, des projets précis ont porté sur les arts de la période de la Nouvelle France; sur la sculpture et l’orfèvrerie de la période du Baroque et du Néo-classique ; sur la peinture des décennies 1820-1850 et 1919-1939), ils n’ont pas fait l’objet d’un croisement (ou d’une synthèse historique) qui viserait à mieux comprendre la manière dont se sont développés, au Québec, les arts visuels dans toute leur complexité, sur une succession de périodes, dont chacune est à comprendre à partir de son propre régime d’historicité. 

Ce programme de recherche vise à mener de front deux sous-chantiers. Le premier s’attachera à l’analyse des composantes et des dynamiques du champ artistique québécois (artistes, objets, acteurs, lieux et institutions). Le second procèdera à l’analyse des discours produits par ceux qui ont interprété ce champ. L’objectif est de préparer la synthèse sur l’histoire de l’art au Québec, tout en rendant compte de la manière dont la discipline s’est construite. Outre l’important dialogue qui pourra s’ouvrir avec des disciplines voisines, à la suite de la synthèse des résultats de recherche, ce projet enrichira le répertoire d’outils de connaissance disponibles pour comprendre l’histoire culturelle du Québec. D’une part, l’état des lieux permettra à notre discipline de se mettre au pas de celles qui ont intégré leurs œuvres dans la sphère publique, autant sur le plan des discours que de celui de la mémoire collective. D’autre part, l’état des lieux posera les jalons de l’écriture de cette première synthèse de l’histoire de l’art québécois qui sera destinée tant à la communauté universitaire et collégiale qu’à un public intéressé par tous les aspects de la culture.

isle-planoconvex