Chercheur principal

  • Jonathan Livernois (Université Laval) 

Financement

  • FRQSC, nouveaux chercheurs professeurs, 2015-2018

Le régime patrimonial de la littérature au Québec (1970-1985)

Les années 1970-1985 au Québec sont marquées par un phénomène culturel étonnant: après le gommage de plusieurs pans de la tradition pendant la Révolution tranquille, il y a un retour en force de ce passé. Comment expliquer cette situation, qui s'est souvent déroulée à l'insu des acteurs culturels ? Ce projet formule l'hypothèse qu'elle est le fruit d'un nouveau régime patrimonial, engendré par une redéfinition de l'idée de patrimoine en France et au Québec, passant d'une sélection restreinte d'éléments du passé à leur récupération totale et indifférenciée. Ce projet de recherche s'attachera à l'impact de ce régime sur la littérature québécoise, plus précisément sur ses fictions et ses essais littéraires, ainsi que sur ce qui l'escorte (dictionnaires, anthologies, bilans). Ce sera l'occasion de voir à l'oeuvre différents rapports au temps. Ceux-ci sont-ils nostalgiques? Réfractaires? Dubitatifs? Inquiets? Comprendre la littérature québécoise des années 1970-1985 en la considérant comme un phénomène socio-culturel qui relève de ce nouveau régime patrimonial constitue une approche inédite. Le projet, adoptant une perspective large et pluridisciplinaire, est au confluent de 1) l’histoire intellectuelle (Pierre Nora, Yvan Lamonde); 2) la sociocritique (Pierre Popovic); 3) la réflexion philosophique et historiographique sur l’évolution des pratiques intégrant la mémoire dans les oeuvres littéraires (François Hartog, Jean-François Hamel et Paul Ricoeur). Ce projet ouvre très certainement une avenue innovante de réflexions sur les rapports entre histoire, mémoire et littérature au Québec. L'éclairage sur la culture québécoise sera neuf.

isle-planoconvex