Chercheur principal

  • Serge Lacasse (Université Laval)

 

 

 

Financement

  • FQRSC, 2003-2006

Le rôle de la voix dans l’articulation du récit phonographique en musique populaire enregistrée

Ce projet de recherche participe de l’étude de la musique populaire, un domaine en émergence auquel la musicologie contribue de plus en plus. En effet, la musicologie de la musique populaire constitue une sous-discipline qui se situe à l’intersection d’au moins deux ensembles disciplinaires, soit la musicologie et les « Popular Music Studies », ces dernières étant elles-mêmes une branche du domaine plus vaste des études culturelles. La musicologie de la musique populaire vise d’une part à développer des approches analytiques adaptées au corpus de la musique populaire, et d’autre part à arrimer les approches musicologiques à d’autres approches, de nature sociohistorique. 

Dans le cadre de cette recherche, il s’agit plus particulièrement d’étudier des enregistrements (ou phonogrammes) de musique populaire, fixés sur différents supports (disque vinyle ou compact, ruban magnétique ou numérique, MP3, etc.). Deux objectifs sont visés : d’une part, décrire les constituants de ces phonogrammes, mais surtout, tenter d’en mesurer les effets sur les auditeurs.

De ces phonogrammes, plusieurs types de paramètres retiendront l’attention. Car la musique populaire enregistrée ne consiste pas seulement en des mélodies faciles à retenir, accompagnées par des harmonies simples, présentées sous une forme répétitive. Bien sûr, ces paramètres traditionnels du genre en constituent un aspect incontournable; mais l’esthétique de la plupart des genres populaires repose également sur la valorisation d’autres paramètres tout aussi fondamentaux : les paramètres liés aux pratiques d’exécution (ou paramètres performanciels : virtuosité des interprètes, inflexions vocales et nuances de timbre, etc.), et ceux liés à l’utilisation de la technologie (ou paramètres technologiques : ambiances créées en studio, dosage de basses et hautes fréquences, etc.). En fait, la richesse de la musique populaire réside non seulement dans l’interaction de tous ces paramètres, mais aussi dans les règles qui régissent leur agencement. Un peu à la manière d’un roman ou d’un film, cet agencement donne lieu à un « récit » obéissant à des conventions génériques et stylistiques précises. La voix joue donc un rôle fondamental dans l’articulation de ce récit, et c’est ce rôle que ce programme de recherche propose d’étudier.

Le projet comportera deux étapes :

Étude des paramètres performanciels

La première étape consistera à étudier certains aspects liés à l’exécution vocale, en tentant de cerner les significations (émotions) véhiculées par les paramètres performanciels vocaux. Il s’agit d’une approche avant tout empirique, inspirée de travaux ayant cours en paralinguistique, et basée sur des données provenant de tests de perception et de l’analyse d’un corpus spécifique de phonogrammes. 

Étude du récit phonographique

Ces données seront ensuite mises à contribution dans une seconde étape, consacrée à l’adaptation de méthodes existantes d’analyse du récit au cas de la musique populaire enregistrée, en tenant compte de la nature concrète du phonogramme et des exécutions vocales qui y sont fixées. Les méthodes convoquées seront empruntées à d’autres disciplines, notamment à la théorie littéraire (les approches narratologiques seront particulièrement sollicitées). Ce volet, plus théorique, devrait permettre d’aborder la chanson enregistrée comme un « récit phonographique », auquel contribuent de façon fondamentale tous les aspects de la voix.

Réalisations dans le cadre de ce projet

Articles et chapitres de livres

  • Serge Lacasse, «La musique populaire comme discours phonographique : fondements d’une approche analytique», Musicologies, no 2 [sous presse].
  • Serge Lacasse, «La narrativité en musique populaire enregistrée : le rôle de la voix dans l’articulation du récit phonographique», dans un numéro spécial à venir de la revue Protée, sous la direction de René Audet [publication prévue au printemps de 2006].
  • Serge Lacasse, «Messa in scena vocale e funzione narrativa in Front Row di Alanis Morissette», Rivista di Analisi e Teoria Musicale, vol. 8, no 2, 2002, p. 157-179.
  • Serge Lacasse, «Vers une poétique de la phonographie : la fonction narrative de la mise en scène vocale dans “Front Row” (1998) d’Alanis Morissette», Musurgia : analyse et pratique musicales, vol. 9, no 2, automne 2002, p. 23-41.

Communications

  • Serge Lacasse, «Paralinguistics as a Tool for the Analysis of Voice in Recorded Popular Music», Congrès bisannuel de l'International Association for the Study of Popular Music (IASPM), Rome, 25-30 juillet 2005.
  • Serge Lacasse, «The Phonographic Voice : Vocal Performance and Staging in Recorded Popular Music» [titre provisoire], Colloque Keynote Speaker, The Phenomenon of Singing International Symposium V, dans le cadre du congrès Festival 500: Sharing the Voices, 30 juin au 3 juillet 2005, Memorial University, St.John's, Terre-Neuve.
isle-planoconvex