Chercheur principal

  • Robert Dion (UQAM)

Cochercheurs

  • René Audet (Université Laval) 
  • Frances Fortier (UQAR)
  • Marie-Pascale Huglo (Université de Montréal)
  • Andrée Mercier (Université Laval)

Collaborateurs

  • Élisabeth Nardout-Lafarge (Université de Montréal)
  • Richard Saint-Gelais (Université Laval)
  • Nicolas Xanthos (UQAC)
  • Yves Baudelle (U. Lille 3)
  • Barbara Havercroft (Université de Toronto)
  • Jean Morency (Université de Moncton)

Financement

  • FQRSC, Programme de soutien aux équipes de recherche, 2007-2011

Littératures narratives contemporaines française et québécoise : poétiques et esthétiques comparées

Le projet de recherche proposé découle des travaux de l’équipe de recherche La dynamique des genres dans la littérature et le théâtre québécois (1997-2004) et se déploie suivant deux axes étroitement reliés. Le premier, comparatiste et historique, étudiera les modalités de la construction du « contemporain » en France et au Québec depuis 1980. L’aspect historique de ce volet reposera pour une bonne part sur une archéologie du contemporain en dialogue avec les notions de modernité et de postmodernité. Il faudra examiner de près les discours critiques qui balisent les deux littératures en cause de manière à reconnaître les enjeux communs, mais aussi les points de diffraction dans la saisie, la construction et la reconnaissance de la notion de contemporain. Le deuxième volet, essentiellement analytique, consistera à cartographier le champ de la littérature narrative contemporaine dans les deux littératures en cause et à en dégager le sens à partir des interrogations suivantes : les oeuvres québécoises d’aujourd’hui peuvent-elle encore être lues, comme au temps du Nouveau Roman ou de Tel Quel, dans le sillage des discours théoriques français sur le contemporain ? La « fin des avant-gardes » a-t-elle signifié la mise à mort d’un certain « ordre du discours » et, par ricochet, un découplage définitif entre les normes esthétiques françaises et la production québécoise ? À l’ère de l’anything goes, cela a-t-il encore un sens de parler de « littérature contemporaine » autrement que pour dater une production ? C’est sur la base d’une compréhension des problématiques littéraires qui, au Québec et en France, servent à définir le contemporain que ce deuxième volet s’attachera à déceler les traits esthétiques et poétiques qui caractérisent les oeuvres identifiées comme contemporaines.

isle-planoconvex