Chercheur principal

  • Laurier Lacroix (UQAM)

Financement

  • Musée McCord, UQAM

Pen & Pencil Club

Le Pen & Pencil Club fut actif à Montréal entre 1890 et 1966. Ce regroupement d’amis (le Club n’a pas admis de femmes) artistes, écrivains, architectes, musiciens et amateurs d’art est très représentatif des formes de sociabilité qui ont existé en Occident entre 1850 et 1950 alors que des regroupements d’individus se structuraient autour d’affinités intellectuelles ou sociales communes. Quelques groupes comparables ont existé à Montréal au même moment que le Pen & Pencil Club (The Arts Club et L’Arche, entre autres), mais la vitalité et la qualité des membres recrutés par le Pen & Pencil Club en font un sujet d’études de premier plan.

Le Pen & Pencil Club a réuni certaines des forces vives des arts visuels et de la littérature montréalaise. Même s’il est dominé par des figures anglophones majeures, des francophones y sont les bienvenus et les comptes rendus et les activités du club indiquent que les soirées admettaient les productions d’auteurs francophones.

Les Archives du Musée McCord d’histoire canadienne conservent l’essentiel du fonds de ce club (60 cm de documents constitués surtout des procès-verbaux des réunions, spicilèges des œuvres visuelles et littéraires présentées lors des soirées (rencontres mensuelles), menus illustrés, correspondance et documents administratifs, etc.). Des photographies des membres sont conservées aux archives de la Ville de Montréal et l’on retrouve également d’autres documents relatifs à ce club dans le fonds Edmond Dyonnet du Centre de recherche en civilisation canadienne-française de l’Université d’Ottawa (Dyonnet fut secrétaire du club pendant de très nombreuses années). Le fonds du Musée McCord a donné lieu à un inventaire sommaire, un classement et un catalogage des œuvres visuelles.

L’objectif du présent projet de recherche est de procéder plus avant dans l’analyse du contenu intellectuel et artistique des archives afin de documenter les activités du Club et ses projets et de comprendre la dynamique qui animait les membres et leurs rencontres.

Pour ce faire, une première étape consiste à inventorier pour chacune des soirées, les membres présents et leurs invités ainsi que les sujets traités par des créations visuelles encore conservées dans les archives. Dans un deuxième temps, des dossiers seront constitués pour chacun des membres artistes, en insistant sur leurs activités pendant les années où ils furent membres actifs du Club et en tentant de faire ressortir les intérêts et contributions de chacun.

Catherine Lambert, étudiante à la maîtrise en études des arts de l’UQAM, assure la recherche et le dépouillement des archives, sous la direction de Laurier Lacroix, professeur au département d’histoire de l’art de la même université. Le personnel du Musée McCord apporte un appui logistique et administratif important à cette recherche.

isle-planoconvex