Chercheure principale

  • Anne Caumartin (Collège militaire royal de Saint-Jean)

Financement

  • CRSH, 2010-2013

Responsabilité et littérature. L’éthique des romans de filiation contemporains au Québec et en France

Ce projet de recherche veut montrer comment le roman québécois et français des dix dernières années est porteur d'un nouvel événement éthique (la responsabilité) alors que se rend de plus en plus manifeste, principalement dans les romans de filiation, une « préoccupation de la suite ». Dans une perspective plus large, on indiquera que cette tentative de déterminer le futur lointain d'une réalité malléable mais néanmoins fragile et périssable contribue à caractériser la présente époque dans l'histoire culturelle. Il s'agira pour l'essentiel d'analyser les postures des personnages au coeur de filiations (familiales, intellectuelles, culturelles) en privilégiant leurs représentations comme sujets moraux, agents et juges de leurs actions, donc dotés d'autonomie et de réflexivité.

L'hypothèse centrale de la recherche est la suivante : ce sens neuf de la responsabilité, qui impose de fait la question du sujet, servirait d'articulation entre les deux temps de l'histoire culturelle (la mémoire culturelle et la pensée de l'à-venir). En ce sens, puisque la notion de responsabilité n'a pas encore fait l'objet d'études exhaustives dans la critique littéraire, il convient d'examiner les rapports qu'elle entretient avec les perspectives d'à-venir, elles aussi fort peu abordées par la critique en comparaison des nombreux travaux accordés à la mémoire culturelle. Selon cette hypothèse, on anticipe que la présence marquée de la responsabilité dans le roman contemporain, tant au Québec qu'en France, indiquerait dans l'époque actuelle de l'histoire culturelle la réhabilitation d'un certain humanisme qui rendrait à l'individu ce qu'il avait perdu : son rôle déterminant dans la marche du monde.

isle-planoconvex