Chercheure principale

  • Chantal Savoie (Université Laval)

Financement

  • CRSH, Initiative de développement de la recherche, 2010-2012

Stratégies pour une histoire de la chanson à succès

Au cours des vingt-cinq dernières années, des perspectives de recherche esquissées tant par la sociologie de la musique que par les études culturelles ou la musicologie ont fait essaimer une multitude de réflexions qui permettent désormais d’aborder le phénomène de la musique populaire dans des perspectives beaucoup plus diversifiées et, surtout, moins univoques sur les plans esthétique et idéologique, de même que moins homogènes sur le plan disciplinaire. Conception et développement d’outils adaptés à l’esthétique populaire, considération des multiples enjeux identitaires de la musique populaire, analyses des processus de médiation, études des styles et des luttes de légitimité auxquelles ils peuvent donner lieu, études de la célébrité : la palette des nouvelles approches est aussi vaste que stimulante. Toutefois, ce sont surtout les corpus plus contemporains qui sont exploités à l’aide de ces nouveaux outils. Les travaux qui abordent la chanson dans ses dimensions historiques tendent à continuer à miser sur des stratégies d’analyse plus traditionnelles. Ainsi, les contributions qui étudient le passé musical populaire s’intéressent le plus généralement à deux dimensions de l’histoire de la chanson : l’histoire de sa production et l’analyse du texte. C’est ainsi dans la perspective de réfléchir aux conditions à la fois théoriques et concrètes qui permettraient de travailler à une histoire de la chanson populaire qui tienne véritablement compte des facteurs qui donnent son importance à cette musique que nous abordons le présent programme. L’expérimentation envisagée vise ainsi à concevoir des outils qui permettront de répondre aux questions suivantes, que les sources secondes accessibles aussi bien que les méthodes d’analyse courantes laissent sans réponse satisfaisante : que représente la culture populaire pour ses publics à une époque donnée ? Comment l’analyse de la culture donne-t-elle accès à ce à quoi rêvent les gens qui la consomment ? Comment s’insère-t-elle dans le quotidien ou occupe-t-elle le temps de loisir ? Que nous disent ces pratiques des liens que créent entre eux les individus et des moyens qu’ils mettent en œuvre pour se constituer en groupes qui donnent sens à leur consommation ? Quelles autres pratiques, gestes et attitudes sont associés à la musique : sortie, toilettes, séduction, amitiés, évasion, changement social ? Que nous dit la chanson à propos de la situation sociale dans laquelle vivent les auditeurs et comment préfigurent-elles, ou non, les transformations sociales en devenir ? Quels souvenirs les auditeurs auditrices ont-elles de la musique et de la place qu’elle a pu jouer  dans leur vie et comment ces souvenirs s’insèrent-ils dans le récit de leur histoire personnelle ? Leur vie culturelle était-elle à l’image de leur vie quotidienne ou représentait-elle une rupture ? Une évasion ? Comment ces différents éléments permettent-ils de réinterpréter le répertoire le plus populaire d’une époque ?

isle-planoconvex